L'Actualité

La Montérégie serait-elle sur le point de perdre ses milieux humides?

today5 mars 2024 2

Arrière-plan
share close

Ce risque est toujours présent. 

La Montérégie risque de perdre ses milieux humides en raison de la destruction continue de ces écosystèmes. Malgré l’adoption d’une loi visant à freiner cette destruction et à compenser les pertes, le gouvernement du Québec a autorisé la destruction de millions de mètres carrés de milieux humides, compromettant ainsi l’objectif d’aucune perte nette. Les milieux humides jouent un rôle crucial dans la régulation des inondations, la filtration de l’eau, la biodiversité, la capture de CO2 et le maintien de la qualité de l’environnement. Il est essentiel de protéger et de restaurer ces milieux pour préserver ces fonctions écologiques vitales.

Quelles sont les mesures prises pour protéger les milieux humides en Montérégie.

Pour protéger les milieux humides en Montérégie, plusieurs mesures ont été proposées et mises en place. Il est crucial de protéger les milieux humides existants avant de penser à recréer de nouveaux écosystèmes. La destruction des milieux humides contribue aux inondations, et la loi québécoise sur la conservation des milieux humides et hydriques vise à préserver ces écosystèmes en instaurant le principe d’aucune perte nette de milieux humides. Les Québécois se montrent prêts à payer davantage pour préserver les milieux humides, soulignant ainsi l’importance accordée à ces écosystèmes. Les milieux humides agissent comme des éponges en absorbant l’eau des précipitations, régularisant le débit des cours d’eau, filtrant l’eau du ruissellement, protégeant les berges de l’érosion, abritant une biodiversité importante, stockant du carbone atmosphérique et offrant des avantages économiques. Il est essentiel de sensibiliser sur l’importance des milieux humides, de différencier les types de milieux humides pour une meilleure protection et de mettre en place des mesures concrètes pour restaurer et préserver ces écosystèmes cruciaux pour l’environnement et la biodiversité.

Écrit par: Gerryfish

Rate it
0%